Les mauves s'inclinent à Courtrai 2-0

VENDREDI, 11 MAI 2012, 06:58 - purpleketje
Logo Anderlecht-Online

Ariel Jacobs a donc décidé d'accorder une chance à des réservistes que l'on avait plus vu depuis des lustres.


A la 10e minute, Pablo Chavarria, prêté en Flandre orientale par... Anderlecht fonce sur son flanc droit. Il transmet à Nfor qui trompe Cordier d'une superbe tête plongeante. Deux minutes plus tard, rebelote. Sur un déboulé venu de la droite, le Camerounais reprend mais cette fois, l'ancien portier du Brussels est plus prompt su la balle.

A la 18e, c'est la troisième perle de l'attaque courtraisienne qui frappe au goal. Après s'être brillamment infiltré au cœur de la défense adverse, Steven Joseph-Montrose manque pourtant la cible. De son côté, Anderlecht n'est nulle part. Mal alimenté, De Sutter ne peut être d'une grande utilité pour son équipe. Défensivement, Olivier Deschacht manque son retour, pas aidé par un Safari aux abonnés absents. Pas d'automatismes, pas de fond de jeu, les Mauves sont dominés.
A Courtrai, on joue sans complexe face à des Bruxellois démobilisés. A la 34e minute, Moustapha Oussalah inscrit le 2e but de la rencontre. Trop avancé, Cordier est lobé par le défenseur. On se demande bien qui est le champion de Belgique. Un constat que fait également Ariel Jacobs. A la mi-temps, le T1 mauve fait rentrer Lukaku et Gillet histoire de donner un peu de « peps » à son équipe. Des Anderlechtois plus entreprenants certes, mais pas plus heureux. Incapables de trouver la faille dans la défense adverse, le marquoir reste invariablement à 0 pour les champions 2012.

De l'autre coté, c'est toujours le tout à l'attaque. A l'heure de jeu, Messoudi manque de peu d'offrir un magnifique cadeau d'adieu à ses supporters. Le médian, qui évoluera à Gand la saison prochaine, croise trop son tir. Dix minutes plus tard, on retrouve l'inévitable Chavarria aux manettes. Mais le centre en retrait de l'Argentin ne trouve personne. Le rythme baisse d'un cran pendant de longues minutes. Tout au plus peut-on se mettre une frappe bien trop molle d'Nfor sous la dent (82e). Cinq minutes plus tard, Anderlecht a un sursaut d'orgueil. Guillaume Gillet est à deux doigts de sauver l'honneur. Il reprend un ballon tout en puissance dans le rectangle. Mais Darren Keet est bien placé. Gillet ne sauvera pas son club une seconde fois...


(source Dhnet)



anderlecht-online forum