La commission des licences rendra son verdict dans une semaine

MARDI, 8 OCTOBRE 2019, 12:30 - La Panthère Mauve
Logo Anderlecht-Online

AUTRE Anderlecht s'est présenté ce matin devant la commission des licences pour justifier le rôle de Vincent Kompany. Officiellement, sa fonction est joueur-manager', mais la commission des licences soupçonne que le Diable Rouge est aussi le T1, alors qu'il ne possède pas les diplômes requis pour assurer cette fonction.

"Davies était l'entraîneur en chef", se défendaient Jo Van Biesbroeck et Bert van Der Auwera. Le 15 octobre, la commission des licences rendra son verdict.

A la fédération, on estime qu'il est clair que Simon Davies n'a pas composé l'équipe ces dernières semaines, il ne s'est pas non plus occupé du coaching pendant les matchs, "Davies est un entraîneur fictif et Anderlecht n'a jamais présenté de diplôme pour Kompany", déclare Nils Van Brantegem, le responsable des licences. 

"Davies était l'entraîneur en chef et avait aussi un contrat de T1. Il a dirigé les entraînements, accompagné les joueurs, défini le plan tactique et effectué les remplacements", explique-t-on du côté des Mauve et Blanc. "Kompany, d'un autre côté, a un contrat de joueur. Il a un rôle d'inspiration pour le staff et le groupe des joueurs"
 

Quelles sont les sanctions à craindre ? 
 
Dans le pire des cas, Anderlecht perd sa licence pour la saison prochaine, plus probablement une amende sera infligée. Le 15 octobre, le verdict tombera. Si Anderlecht n'est pas d'accord avec la décision de la Commission des licences, le Sporting peut toujours s'adresser à la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS) 



Source: HLN (PJC)



anderlecht-online forum