Les humeurs des supporters (2)

MARDI, 12 NOVEMBRE 2019, 01:14 - Bomber
Logo Anderlecht-Online

OPINIONS Jérôme doit être la personne que j'ai le plus publiée dans les humeurs des supporters
Cet artiste (il réalise réellement des spectacles) a une prose d'une grande originalité et ses textes ont toujours un côté "décalé" qui leur confère une merveilleuse originalité.
Attention, cela sort de l'ordinaire.

Il y a des années, j'ai appris ce qu'est un syllogisme. Une des bases de la logique rationnelle.
Socrate est un homme.
Or, tous les hommes sont mortels.
Donc, Socrate est mortel.
Un truc du genre.
 
En cette période troublée pour notre Sporting, je me demande si quelque syllogisme que ce soit est encore valable.
Les grands clubs ne meurent jamais.
Le Royal Sporting Club Anderlecht est un grand club.
Le Royal Sporting Club Anderlecht ne mourra pas.
 
Et qu'on ne me parle pas de logique teintée de subjectivité !
 Le RSCA est une institution.
Je n'aime pas les institutions.
J'aime le RSCA.
Voilà un contre-exemple, je le sais bien.
Mais quand on est supporter d'un club de foot, il n'y a finalement aucune logique qui tienne. On aime des gens qu'on n'aimerait peut-être pas dans notre vie personnelle, on boit douze bières quand deux devraient suffire, on crie des absurdités, on a le frisson face à un écran plat multicolore.
 
Le gazon du Lotto Park est vert (plus ou moins).
L'herbe est plus verte ailleurs.
Regarde donc dans ton assiette.
Dans notre assiette, il y a tous ces titres, remportés au fil du temps, par des gars en shorts courts ou moins courts, des buts, marqués en shootant dans des ballons de plus en plus légers, et il y ces deux couleurs, le mauve, le blanc, qui font pétiller notre regard.

Le mauve est la couleur du deuil, de la messe des morts.
Le Sporting n'est pas mort.
Le blanc, pureté et symbole de renaissance.

Je m'emballe. Je sais.
Mais s'en remettre à la logique pour parler football, à quoi bon ?
Rien ne serait bon, drôle, si on devait quitter l'émotion et devenir raisonnable dans l'amour de notre club, ou dans l'admiration vouée à un joueur.
Ça n'empêche pas la bonne foi.
Le fair-play.
Le football est un jeu.
J'aime le Sporting. Sans condition.
J'aime Romelu Lukaku. Sans condition.
J'aime gagner et perdre en équipe.
 
Je n'aime pas la perte de balle de Zulj.
J'aime la passe décisive de Zulj.
Je me demande comment je vais finir ce texte.
Comment trouver une chute, une conclusion.
 Le syllogisme peut-il m'aider ?
Je suis un supporter du RSCA.
Tous les supporters du RSCA aiment le RSCA.
J'aime le RSCA.

Hum.
Là, on tire plutôt vers le pléonasme.
Ce n'est pas grave.
J'aime le RSCA.
Ce qui serait grave, c'est que ça change.
 
COYM
 

Source: © Source interne



anderlecht-online forum