Les humeurs du Bomber. Restons zen!

MERCREDI, 26 AOÛT 2020, 22:20 - Bomber
Logo Anderlecht-Online

OPINIONS

Suite à l'égalisation de Mouscron dimanche soir, j'ai d'abord pensé me ruer sur mon clavier afin de laisser libre court à toute la rage qui était la mienne à ce moment, puis j'ai préféré m'abstenir afin de ne pas tenir des propos excessifs que j'aurais pu regretter par la suite.



Pourtant, il y avait de réelles raisons d'écumer suite à cette énième rencontre que le Sporting devait remporter, mais où l'équipe a laissé filer deux points qui paraissaient acquis.
Vous me croirez ou non, mais dès l'entame des arrêts de jeu, j'ai senti que ce but allait tomber tant on pouvait ressentir presque physiquement le stress de joueurs décidément incapables de gérer un résultat.

J'étais en vacances lors de la première journée de championnat. Un rapide coup d’œil sur mon Smartphone m'avait permis de me réjouir : 0-2 à dix minutes du terme ; « mon » Sporting débutait la compétition nettement mieux que la saison dernière.
Une heure plus tard, patatras ! Je constatais avec effarement et une certaine dose d'irritabilité que les Malinois étaient revenus au score dans les dernières minutes.
Et dimanche, rebelote ! Bardaf ! 4 points stupidement perdus et un pâle 5 sur 9 alors qu'il était possible de réaliser un 9/9 ou, à défaut, un honorable 7/9.
L'équipe aurait pu prendre confiance par rapport à Bruges, à l'Antwerp, à Gand et à Genk qui ne sont guère flambards en ce moment. Au lieu de cela, on peut se réjouir du fait que nos principaux rivaux ne cartonnent pas en ce moment, mais cela ne durera probablement pas et l'autre Sporting, celui de Charleroi, ne cesse de me surprendre positivement.
Bref, je n'étais pas à prendre avec des pincettes dimanche soir ! Heureusement, la soirée allait se clôturer plus agréablement qu'elle n'avait débuté grâce en soit rendue au Bayern de Munich qui allait clouer le bec de Parisiens trop présomptueux qui pensaient qu'il n'auraient qu'à paraître pour se défaire des Bavarois.

Peut-être y a-t-il l'un ou l'autre isolé parmi vous qui supportaient le PSG, mais je n'ai jamais connu un seul club au monde qui faisait une telle unanimité contre lui. En dehors de ses supporters, (presque) personne n'apprécie le club de la capitale de l'Hexagone.
A mes yeux la raison majeure en est essentiellement due au fait que ce club a été bâti artificiellement à coups de millions et qu'il n'a aucune âme. Paris, c'est un assemblage hétéroclite de stars, mais pas une équipe. Certes Mbappe et Neymar ont un talent fou. Qui oserait le nier ? Mais sincèrement, je ne les supporte plus. Ils me donnent tous les deux de l'urticaire et le jeune Français encore plus que le clown brésilien en raison de la suffisance qu'il dégage sur et en dehors du terrain.

Bien sûr, les rues de Paris furent envahies par une kyrielle de jeunes gens distingués et bien élevés respectant à la lettre les règles de distanciation sociale et désireux de fêter dignement la victoire. Heu, pardon, la défaite ! De toute manière victoire ou défaite, l'un et l'autre sont prétextes à se comporter comme des barbares. Je ne les qualifierai pas d'animaux tant cette comparaison est dépréciative pour ces derniers. Comme l'a commenté quelqu'un, il faudrait leur couper les doigts pour qu'ils ne puissent plus recommencer .
J'admets volontiers le caractère excessif d'une telle sanction dans un état de droit et le fait qu'elle ne peut être envisagée dans régime démocratique, mais il est grand temps de trouver les moyens de contrer cette racaille qui sait pertinemment bien qu'elle jouit d'une quasi immunité par rapport aux actes commis.

Tout ceci nous éloigne considérablement de notre RSCA qui serait bien inspiré, quant à lui, d'aller chercher les trois points à une portée d'arbalète de la plage d’Ostende ce vendredi.



Source: © Source interne



anderlecht-online forum