Lettre de Kargamel à Vinnie.

LUNDI, 22 FÉVRIER 2021, 11:36 - kargamel
Anderlecht-Online No Image Found

OPINIONS Pour de nombreux supporters, la rencontre d'hier s'apparente à la goutte qui fait déborder le vase ou l'étincelle qui met le feu aux poudres selon la zénitude de chacun.
Pour ma part, je préférerai la première expression.
Quoi qu'il en soit, on en a gros ! Lettre à Vinnie.
 

Cher Vinnie,
 
Depuis ton retour et ton accession au poste de T1, je suis resté fidèle à tes côtés, te soutenant indéfectiblement, parfois contre vents et marées.
Je suis ce que certains peuvent appeler un disciple de Kompany, ce qui, d'un côté, rend cette lettre si difficile à écrire  mais d'un autre, lui donne davantage de sens.

Sache, Vince, que la position devient de plus en plus difficile à tenir et que les supporters sont loin d'avoir la résilience des braves de la 101ème aéroportée au siège de Bastogne.
Le périmètre est proche de la rupture car si  « Errare humanum est », « Perseverare diabolicum » aussi !

L'heure n'est donc plus au discours mais aux actes.  Il est vraiment moins une !
Tu as donc parfaitement raison d'inciter à la réserve. Ton interview surréaliste d'après match illustrait d'ailleurs parfaitement l'adage selon lequel le silence est d'or. Ta parole n'est plus même d'argent. Encore moins d'évangile. Nul n'est décidément prophète en son pays.
Tout ce que tu pourrais dire ou écrire, ne saurait de toute façon justifier, ne serait-ce qu'un peu, le désastre footballistique proposé à l'occasion des deux dernières rencontres.

Le tableau frise même l'apocalypse si on les met en perspective avec celles livrées contre OHL, Waasland, Eupen et Mouscron.
La mascarade d'hier ne fait donc pas figure d'accident, les statistiques reprises par l'Association des Supporters d'Anderlecht dans sa missive bien sentie, ne permettent plus la moindre interprétation.
Toi, que l'on dit si attaché aux datas, tu ne devrais pas demeurer insensible face à pareil bulletin de cancre.

Le seul accident de ce parcours régulier dans la médiocrité est finalement la victoire contre Genk, club qui se porte d'ailleurs aussi mal que nous. Enfin presque, vu qu'il siège encore au Top4.
Par ailleurs, se féliciter avec soulagement des 2 victoires en coupe acquises au détriment de phalanges évoluant aux étages inférieurs en dit long sur la dérive du standing d'Anderlecht, tu en conviendras, j'en suis sûr. On a fait le job, un point c'est tout !

N'est-il pas temps maintenant d'assumer tes responsabilités et leurs conséquences pour de vrai ?
C'est de notoriété publique, tes essais/erreurs au Sporting en tant que T1, sont loin d'être désintéressés comme le souligne l'article paru dans Sud Presse le 10/09/2020 et donc voici un extrait :

"La priorité de la direction du RSCA reste, plus que jamais, de sortir les finances de la zone rouge. À cet égard, au-delà de l'immense perte sportive qu'elle représente, la fin de carrière de Vincent Kompany, qui a accepté de diviser son salaire par deux depuis qu'il est devenu officiellement T1, a aussi apporté une réelle éclaircie financière. En sachant qu'il touchait entre 4 et 6 millions comme joueur manager, selon les sources, Kompany reste grassement payé pour un jeune coach."

Tu aimes le Sporting, nous en sommes tous convaincus et nous l'aimons certainement au moins autant que toi.
Nous nous différencions cependant sur un point, non négligeable  :
Nous, les supporters, nous payons de notre poche, notre amour du Sporting,  alors que toi, tu entasses encore et toujours des millions, même si c'est sur un rythme moins élevé que celui que tu as connu en Angleterre.
Tu as chassé et même bafoué Franky, cette autre légende du Sporting, empressé que tu étais, d'être le seul maître à bord. Au bout du compte, force est de reconnaître, que ce n'est pas une réussite.

Ne crois-tu pas que tous les sacrifices en ressources humaines et financières que tu as occasionnés, t'obligent à une réussite ne serait-ce que modeste ?
Les objectifs fixés ne sont pourtant pas, avouons-le, très relevés.
Se qualifier pour les PO1, compte tenu de la faiblesse de la concurrence, n'aurait dû être qu'une formalité entérinée depuis belle lurette.
On est hélas bien loin du compte même si, par miracle, tout n'est pas encore perdu.

Ne serait-il pas temps de songer à reconnaître un échec qui se dessine de plus en plus nettement au fil des semaines ?
Prends donc un vrai challenge et prends, toi aussi quelques risques à l'instar de ce que tu demandes à tes joueurs.
Ose annoncer dans une formule laconique que si la victoire n'est pas acquise au Standard, tu t'en iras, pour le bien du Sporting.
On sera au moins fixé sur le soutien réel que tes troupes te témoignent encore car honnêtement, la question se pose.

Ces choix, tes choix, que tu es de plus en plus seul à défendre, ne mènent à l'évidence à rien si ce n'est au même désastre que l'an passé. Dans les chiffres et dans la manière.
A force, nous connaissons tous maintenant, ton leitmotiv favori « La sélection des joueurs est basée sur ce que tu vois à l'entraînement ».
Ce n'est, en soi, pas un principe insensé, bien au contraire. Notons toutefois, qu'il aurait, plus que probablement, relégué Rensenbrink en tribune.
Parce que la seule évaluation qui vaille, c'est bien celle du match et Robby y brillait autant qu'il carottait en semaine.
Ce n'est à l'évidence pas le cas de trop nombreux joueurs repris inlassablement et dont j'aurai la décence ici , de taire les noms.

Dans le même ordre d'idée, un entraîneur doit aussi être évalué sur ses résultats et le jeu développé compte tenu des moyens à sa disposition.
Ainsi, en a-t-il toujours été en football.  Van den Brom et Van Hazebroucke peuvent en attester, de même qu'Henry, Tuchel ou Mourinho ; Franky Vercauteren faisant figure d'exception, lui qui reste le seul entraîneur à avoir été limogé contre l'avis du public pour…compétences !

Or, sous cet angle, si on peut accepter l'hégémonie brugeoise sans grande discussion, Anderlecht, même financièrement très affaibli, dispose tout de même d'autres moyens qu'Eupen, Mouscron, Waasland, Courtrai ou le Cercle. Nous n'en avons pourtant battu aucun en 2021.
Le constat est certes dur mais sans appel.

Il n'y a rien qui puisse justifier pareille indigence, pareille apathie.
Qui doit donc assumer cette dérive désastreuse ? Je te le demande.
Où la direction se cache-t-elle donc ?
Son rôle se limite-t-il à faire des réunions et assemblées infructueuses depuis des mois et jouer les redresseurs comptables ?
Et le football dans tout ça ? Est-il encore vraiment au centre de leurs préoccupations ?

Ne nous voilons pas la face, Vinnie, la maison mauve est en flamme et les sirènes hurlent aux 4 coins du Lotto Park.  Les pompiers arriveront-ils à temps pour sauver ce qui peut l'être encore ?
Rien n'est moins sûr.
La dernière poutre qui soutient encore l'édifice a commencé à se consumer.
Si elle devait être réduite en cendres à l'issue de la rencontre à Sclessin, la mission de sauvetage dont tu étais l'inspirateur, aura échoué au bout de 2 années de tentatives confuses.
Il faudra, une fois encore reconstruire, avec d'autres plans, d'autres architectes.
A Liège, cela doit passer ou casser.

J'espère très sincèrement que tu réussiras. J'y crois encore mais juste un peu moins qu'hier.
Alors, réussis !
Donne la bonne partition et exhorte tes meilleurs musiciens à livrer une symphonie convaincante, sans fausses notes ni couacs.
Fais-le, pour toi comme pour nous, qui sommes des dizaines de milliers de fans, disséminés dans tout le royaume, dans les stades comme à la maison, qui aimons ce club et ses couleurs avec tant de ferveur, tant de passion.

COYM

Source: © Source interne



anderlecht-online forum