Les humeurs du Bomber. Ecœuré, dégoûté!

DIMANCHE, 7 NOVEMBRE 2021, 21:10 - Bomber
Anderlecht-Online No Image Found

OPINIONS

Ecoeuré, dégoûté, je ne regarderai plus jamais !

Pour ceux qui connaissent le célèbre refrain du dessin animé de Disney La reine des neiges, vous pouvez le chanter à tue-tête sur l'air de « Libérée, délivrée, je ne mentirai plus jamais ! ».



Contrairement à mes habitudes, je m'efforcerai d'être bref afin d'éviter de tomber dans une agressivité excessive à l'aune de l'immense déception qui m'habite et qui pourrait me laisser succomber à la tentation de tenir des propos trop virulents et acerbes.
Pourtant, je me réjouissais de pouvoir enfin revoir une rencontre d'un Sporting qui, à défaut d'être concret et réaliste, était à nouveau capable d'offrir un jeu de qualité.
Je sors de cette rencontre avec un sentiment mêlé de déplaisir, d'amertume et de colère.

Moi qui n'ai jamais hésiter à exprimer mes opinions et à me montrer tour à tour emballé, heureux, déçu, désabusé, fâché voire en rage, je n'ai jamais cédé, jusqu'à présent, à l'envie parfois énorme de fustiger l'attitude, les choix, la tactique et le coaching de Vincent Kompany.
Je me suis énervé et parfois engueulé avec des amis qui se montraient critiques et parfois même virulents à l'égard de Vincent.
Je tempérais leurs propos en prônant le calme et la patience davantage par égard pour la carrière de Vince que pour sa gestion en tant que coach, mais tout comme la plus belle vie du monde ne peut donner que ce qu'elle a, la patience du Bomber a ses limites et cette fois, elles sont dépassées.

Je ne rallierai jamais le camp de ceux qui hurlent contre Vincent, j'ai bien trop de respect pour la personne, mais je pense qu'il est temps pour lui de tirer les conclusions qui s'imposent afin d'éviter l'affront d'un public qui réclamerait sa tête et l'humiliation d'un limogeage.
Si, d'aventure, son ego devait l'empêcher de réaliser ce pas de côté, j'ose espérer que la direction aurait le courage de prendre les seules mesures qui s'imposent aujourd'hui, car aucun entraineur du Sporting n'a jamais bénéficié d'autant de crédit.



Source: © Source interne



anderlecht-online forum