Les humeurs du Bomber. La faute à qui?

DIMANCHE, 30 JANVIER 2022, 18:16 - Bomber
Anderlecht-Online No Image Found

OPINIONS Au sein du monde dans lequel nous vivons, il faut toujours chercher un responsable en cas de problème.
Qu'il s'agisse de politique, de gestion d'entreprise, de santé ou … de football, quand les choses tournent mal, il suffit de trouver un bouc émissaire sur lequel on pourra décharger toute sa colère, sa frustration, sa peine ou son mépris.
 

Le RSCA a été battu pour la deuxième fois cette saison par l'Union Saint-Gilloise, la faute à qui ?
A Sardella ? Ah non, il n'a pas joué aujourd'hui.
A Kompany alors ? Il a certainement sa part de responsabilité, mais il ne monte plus sur le terrain.
A Coucke ? Cela fait un certain temps que l'actionnaire principal se borne à renflouer le Titanic sans intervenir dans la gestion sportive.
A Verbeke ? Il fait avec les moyens du bord sur le plan financier.
A Vandenhaute qui devrait licencier Kompany et prendre un autre coach ? Pas sûr que cela changerait diamétralement la donne. La venue de Vanhaezebrouck fut un échec retentissant et aller rechercher Vercauteren me parait impossible pour des raisons d'ego.
Au Covid ? Il est clair que la crise sanitaire n'a pas facilité les choses, mais le Sporting n'a pas dû se passer de joueurs malades.

Alors ! La faute à qui ou à quoi ?
Difficile de répondre. A fortiori lorsque l'on n'a pas la possibilité d'analyser la situation sur le terrain.
Toutefois, certaines choses sautent aux yeux : une absence (ou, à tout le moins, un manque) de ligne directrice dans les choix du coach, un manque de lucidité sur le terrain et surtout un manque d'envie.
Quand on compare les Anderlechtois aux Saint-Gillois, on ne peut que constater et regretter la différence d'engagement. Les bleu et jaune foncent sur le ballon (et l'adversaire), ils vont au charbon, ils se donnent à fond là où les mauve et blanc - à de rares exceptions près - me font penser à des danseuses de ballet qui ne voudraient pas se faire mal.

Donc, la faute à qui ? Aux joueurs prêtés qui ne sont pas réellement motivés ? Non, car ce reproche peut être fait à pratiquement tous les acteurs anderlechtois.
OK ! Mais il y a quand même quelque chose qui cloche ! Manifestement oui, mais difficile d'identifier le problème sans tomber sur les explications faciles telles que Kompany était un grand joueur, mais pas un bon coach, Sardella n'a pas le niveau ou Zirkzee n'es pas impliqué.

Ce qui est certain, par contre, c'est qu'il ne faudra plus trop gaspiller sous peine d'être éjecté du top 4 et de louper les playoffs pour le titre.
Reste la coupe. Même s'il conviendra de pas prendre Eupen de haut, la finale est certainement accessible, mais la remporter sera une autre histoire face aux Brugeois ou aux Gantois.
Il faudrait aborder toutes les rencontres avec la détermination et la fougue des Unionistes dont je me réjouissais jusqu'à présent des beaux résultats.

Ce dimanche, l'Union n'a toutefois pas produit du beau football, a gagné grâce à un but chanceux (mais ça, c'est devenu une habitude), a commis énormément de fautes pour atteindre son objectif et a même failli en concrétiser un second lorsqu'un Anderlechtois était au sol.
De quoi tempérer l'enthousiasme de voir cette petite équipe faire la nique aux grands clubs de notre championnat même si, en soi, cette performance mérite d'être saluée.
 

Source: © Source interne



anderlecht-online forum