Les humeurs du Bomber. Debout les gars, réveillez-vous!

MARDI, 19 AVRIL 2022, 17:13 - Bomber
Anderlecht-Online No Image Found

OPINIONS La nuit fut courte et une formation sur la législation sociale était au programme de ma journée de ce mardi.
Dur, dur un lendemain d'une finale perdue !
Les mauvaises langues diront peut-être que c'eût été encore plus ardu si le Sporting l'avait emporté.
Peut-être, mais l'humeur aurait certainement été plus joviale.
 

Cette défaite restera dans les annales des grandes déceptions, car y a-t-il pire scénario qu'une défaite aux tirs au but ? A fortiori lorsqu'il s'agit d'une finale.
A ce petit jeu cruel, le RSCA fait figure de cancre de la pire espèce.
Jugez plutôt, pour autant que ma mémoire ne me fasse pas défaut, Anderlecht est sorti victorieux des tirs au but à seulement 2 reprises sur … 17 !
Si les statistiques sont excellentes en supercoupe de Belgique (13 victoires en 15 rencontres), très valables en coupe nationale (9 victoires sur 14) et honorables en coupe d'Europe (3 victoires sur 7), il est manifeste que les générations se suivent, mais que les tirs au but demeurent le tendon d'Achille des Mauves.
Cet exercice constitue une abominable loterie dont ce sont souvent les moins bons qui sortent victorieux, mais louper une coupe à ce petit jeu sadique n'est pas acceptable.
Anderlecht en fit déjà les frais en perdant sa finale face à Tottenham en 1984 et cela reste, à ce jour, ma pire déception de supporter.
D'aucuns me feront remarquer que certains ont perdu la coupe du monde pour un ballon botté sur la transversale, mais cela me renforce dans l'idée qu'il faudrait rejouer la rencontre comme cela se faisait autrefois.

Il ne sert à rien de refaire la rencontre et comme le dit le proverbe « avec des si, on met Paris dans une bouteille » !
Les commentaires d'après match allaient évidemment bon train et je vous propose d'en évoquer quelques-uns parmi les plus lus et entendus.

Kompany était un grand joueur, mais il n'est pas un bon entraineur
C'est le thème récurrent après chaque revers ou performance insatisfaisante.
A vrai dire, je suis lassé d'entendre et de lire toujours les mêmes commentaires à chaque fois que les choses tournent moins bien.
Que Vincent manque d'expérience, c'est sûr, même s'il a prouvé avoir été capable de revoir ses principes initiaux et qu'il acquiert petit à petit de la bouteille.
Aurait-il dû continuer son apprentissage aux côtés de Franky Vercauteren ? Probablement, mais il ne sert à rien de le répéter continuellement.
A-t-il bénéficié d'une confiance et d'une patience que la direction n'avait jamais accordée à personne ? Sans aucun doute, mais n'est-ce pas préférable in fine !

L'équipe a joué la peur au ventre et Gand était supérieur
J'ai aussi eu cette impression, mais je pense surtout que notre vieille connaissance Hein Vanhaezebrouck avait bien positionné ses pions afin de contrer efficacement le jeu anderlechtois.
Les Buffalos ne m'ont pas paru réellement supérieurs, mais mieux placés sur le terrain et plus volontaires.

Kompany a très mal géré ses remplacements
C'est facile à énoncer après coup. Zirkzee a une très belle technique, mais ce n'est pas un gars qui va au charbon, Refa n'était malheureusement pas dans un bon jour et Verscharen revenait de blessure. Quant à Ashimeru, il a prouvé qu'il pouvait faire la différence durant la dizaine de minutes qu'il a passées sur le terrain. Sur ce coup-là, Vince a vraiment manqué de bol. Si le staff médical a donné son feu vert et que le joueur se sentait apte, il n'est nullement responsable de ce qui s'est produit. Mais cela constitua selon moi le tournant. Kana a remplacé honorablement le Ghanéen, mais il n'a pas le même apport offensif.

L'arbitrage de monsieur Visser a été scandaleux et il a tout sifflé contre nous
Utiliser le terme « scandaleux » est surement excessif, mais j'ai aussi eu cette impression néfaste que le ref sifflait tout contre le Sporting alors qu'il laissait beaucoup plus de latitudes aux Gantois.
Délires de supporters qui veulent faire porter le chapeau au directeur du jeu ou réalité ?
Je me suis emporté quelques fois suite aux décisions de Lawrence Visser, mais à la réflexion, je pense honnêtement que la réalité se situe entre les deux thèses. Loin de moi d'insinuer qu'il s'agit d'une volonté délibérée de sa part, mais l'équipe flandrienne est nettement plus expérimentée que la nôtre. Cela peut paraitre futile, mais ce facteur expérience permet souvent aux vieux baroudeurs de flirter avec les limites. Ils sont capables d'enquiquiner l'adversaire sans concéder un coup-franc là où de plus jeunes pousses, moins ficelles et moins truqueurs, se font sanctionner.
19 fautes sifflées contre les Mauves pour 12 aux Buffalos, 4 cartes jaunes à 1 illustrent ce propos et qu'on ne vienne pas me dire que les Gantois jouaient de manière moins engagée que les Anderlechtois, ce fut le contraire.

En loupant la qualification pour les poules de l'Europa league, il sera impossible de conserver les joueurs prêtés et les meilleurs éléments vont aller voir ailleurs.
Il s'avérait déjà difficile de garder nos deux attaquants et le prix demandé pour Magallan était jugé excessif.
Il est évident que, à moins de rafler le titre - mais restons les pieds sur terre -, Anderlecht va probablement voir filer ses deux attaquants et le risque que Gomes et Verscharen suivent le mouvement est immense.
Tout comme l'été dernier, il faudra tout reconstruire avec de nouvelles têtes en priant pour que les pioches soient inspirées.
Si tout va bien, l'équipe commencera à être performante à a fin de l'année et il faudra encore cravacher pour atteindre les playoffs 1.

« Et maintenant, que vais-je faire ? » ! Cette chanson interprétée en 1961 (détrompez-vous, je n'étais pas encore né) par Gilbert Bécaud pourrait être reprise par le coach !
Eh bien, mon cher Vincent, je ne suis pas à ta place - et je ne voudrais pas m'y trouver -, mais je pense qu'il va falloir trouver un bon mix entre fermeté et psychologie pour remotiver les troupes, en particulier pour ceux qui savent qu'ils seront sous d'autres cieux la saison prochaine.
Quant à nous supporters, après avoir séché nos larmes et ravalé notre colère, il nous faudra jouer notre rôle en soutenant l'équipe à fond dans les trois rencontres des playoffs.
 

Source: © Source interne



anderlecht-online forum