Les humeurs du Bomber. Le digne successeur de Cristiano Ronaldo!

DIMANCHE, 14 AOÛT 2022, 17:18 - Bomber
Anderlecht-Online No Image Found

OPINIONS Pas grand-chose à dire après cette belle prestation en terres trudonnaires.
La victoire est amplement méritée et l'équipe - qui assimile de mieux en mieux les consignes de Felice Mazzzu - gagne manifestement en maturité et en confiance.
 

Je ne peux m'empêcher de revenir toutefois sur la décision de Monsieur Laforge de ne pas suivre l'avis de ses collègues du VAR suite à la faute plus stupide que délibérément méchante de Brüls sur Verscharen. Il est extrêmement rare que les arbitres ne suivent pas l'avais du VAR, mais quand c'est en faveur du Sporting, il n'est pas rare que le ref reste sur ses positions.
Pas trop gave quand on l'emporte facilement ? Certes, mais interpellant néanmoins. Lorsqu'on analyse de surcroit pour quelles bêtises des joueurs mauves se sont vu infligés du jaune, c'est irritant et cela risque de se payer par des suspensions tôt ou tard.

Cette précision étant faite, je voudrais faire un pied de nez gentil et amical à ceux qui me reprochent parfois d'être trop négatif et de râler tout le temps (même si vous avez partiellement raison, les gars 😉 😊) en soulignant le réel émerveillement que je ressens en voyant évoluer Fabio Silva.
Je m'efforce de ne pas me montrer excessivement dithyrambique, mais je ne me souviens pas avoir vu évoluer un attaquant de cette valeur depuis … les exploits d'un certain Robby au cours des années 70.

Silva dispose de toutes les qualités pour devenir un des meilleurs attaquants du monde ; il détient une magnifique technique, il est vif, rapide, altruiste, il sait dribler, possède une redoutable frappe, un excellent jeu de tête et il a manifestement une excellente mentalité.
En 50 ans, j'ai vu défilés de très bons attaquants au Sporting : Mulder, Ladinsky, Vandenbergh, Czerniatinsky, Bosman, Nilis, Radzinsky, Koller, Tchité, Frutos, Mbokani, Zirkzee,… Et j'en oublie énormément.
Coeck, Van der Elst, Haan, Lozano, Arnesen, Zetterberg, Hassan,… étaient des grands seigneurs, mais ils jouaient dans l'entrejeu.

D'aucuns penseront que je n'aurais pas dû fumer un mélange de la moquette et des herbes de mon jardin, mais dans un style évidemment différent (Robby a quitté le Sporting il y a … 42 ans et le foot a considérablement évolué !), Silva apporte au jeu cette alchimie faite de génie, d'audace, de lucidité et de clairvoyance que l'on trouvait chez le plus grand joueur qui ait porté les couleurs mauve et blanc.
Les attaquants que j'ai énuméré ci-dessus possédaient tous de grandes qualités, mais les performances de l'homme serpent confinaient au génie quand il voulait enfiler son costume de gala.
Robby était capable de désarçonner et de ridiculiser toute une défense à lui tout seul sans jamais prendre plaisir à humilier ses adversaires uniquement pour la frime. Son seul objectif constituait à marquer ou faire marquer en mettant son immense talent au service du collectif.

Il est bien top tôt pour se permettre un jugement définitif de Silva après quelques prestations, mais je ressens - au risque de me tromper- ce petit quelque chose qui fait la différence entre un très bon footballeur et un joueur de génie.
Abuserais-je en osant la comparaison avec l'idole de toute une génération ?
En tout cas, je prends un énorme risque qui pourrait me poursuivre durant fort longtemps si, en définitive, il ne s'agissait que d'un feu de paille du Portugais, mais comme disait quelqu'un « mon petit doigt m'a dit »… que nous aurons la chance exceptionnelle d'assister durant une année à l'éclosion de celui qui devrait s'imposer comme le digne successeur d'un certain Cristiano.
Nous ne sommes plus à une époque où le RSCA peut garder dans son effectif des joueurs d'exception comme autrefois, mais c'est réellement un privilège et un honneur de pouvoir compter sur un tel joueur dans nos rangs en … 2022.

J'espère naturellement ne pas me planter magistralement dans mon analyse, mais l'on peut rêver à avoir vu un futur ballon d'or évoluer avec la vareuse mauve.
Bon, c'est promis, j'arrête les infusions trop corsées et je rassure les anciens ; personne, pas même un superman qui nous décrocherait la Champions league à lui tout seul, ne prendra jamais la place de Robby dans mon cœur.
C'était l'idole de mon adolescence et ne suis-je pas un éternel adolescent ?!
 
 

Source: © Source interne



anderlecht-online forum