Anderlecht une nouvelle fois au tapis

MERCREDI, 23 NOVEMBRE 2005, 22:45 - Michaël
Anderlecht-Online No Image Found

Anderlecht s'incline pour la cinquième fois en cinq matchs dans cette Ligue des Champions. Outre la défaite, la manière est surtout décevante. Chelsea n'a jamais douté et n'a eu besoin que d'un quart d'heure pour tuer le match.

A la 7e minute de jeu, Mbo reprenait presque victorieusement un centre de Wilhelmsson. Le ballon passa devant la ligne du but de Chelsea mais sans la franchir. Une minute plus tard et de l'autre côté, Crespo propulsa, lui, le cuir au fond du but de Proto sur un tout bon centre de Lampard. A la base, une perte de balle de Vanden Borre sur le flanc droit...

Le scénario catastrophe se précisa à la 15e. Carvalho, complètement laissé pour compte dans le petit rectangle, fusilla Proto suite à un corner (0-2). Avec un Anderlecht évoluant de la sorte, les Anglais pouvaient même se permettre de jouer avec une main sur un oeil et les bras attachés dans le dos... Pour le moral des Mauves, on repassera.

D'ailleurs la fin de cette première mi-temps ne donna plus rien de bon. Côté anderlechtois, plus un seul joueur n'osait prendre ses responsabilités. On assista à un florilège de mauvaises passes, d'incompréhensions et de fond de jeu sclérosé. Du côté de Chelsea, on devait sans doute attendre le repos pour se réchauffer grâce à une bonne tasse d'oxo.

A la reprise, seul Iachtchouk remplaça Vanderhaeghe. Comme votre serviteur menaçait de piquer du nez vu l'intensité de la partie, il s'imposa un petit exercice d'observation pour rester éveillé. La conduite de balle à la course... Cette base de l'apprentissage du football ne semblait vraiment pas assimilée de la même manière dans les deux camps.

Mais revenons à la rencontre où force fut de constater que seul le Suédois Wilhelmsson donnait un peu de vie à la phalange anderlechtoise et du coeur au fidèle public. Et lui, niveau conduite de balle, il n'a rien a envié aux stars de Chelsea. Et les occasions de but, me couperez-vous! Désolé, il n'y a rien à écrire la-dessus si ce n'est quelques molles tentatives ...

Et Chelsea, l'une des plus belles équipes d'Europe? Vous savez, mener 0-2 après quinze minutes de jeu chez la lanterne rouge du groupe. On se contente de gérer et de serrer là où c'est un rien dévisé.

Quelques jours seulement avant le choc au Standard, on peut se demander sous quel visage se présentera Anderlecht à Sclessin. Cette équipe n'a plus d'âme pour l'instant. Enfin, consolons-nous. Un bon Standard-Anderlecht, bien de chez nous, c'est toujours agréable. Restons entre nous. Car, en ce moment, cela vaut tout compte fait mieux.



anderlecht-online forum