Devroe: "J’ai été trop gentil"

VENDREDI, 20 SEPTEMBRE 2019, 10:12 - demoniaccrow
Logo Anderlecht-Online

INTERVIEWS Luc Devroe a été renvoyé par Marc Coucke le 16 janvier dernier alors qu’il devait signer un contrat de manager adjoint et rejoindre la cellule scouting d' Anderlecht. Cette décision, le président l'a prise après avoir discuté avec Michaël Verschueren et Frank Arnesen, la collaboration ne semblait plus possible et Luc Devroe l’avait senti venir ce C4.
 

Il a senti le vent tourner lors de la rencontre contre Zulte-Waregem où les supporters mauves avaient manifesté leur mécontentement sur lui via des banderoles. Il estime ne pas avoir été soutenu comme il se doit par le RSCA après cet incident, il avait alors envisagé de partir mais ne l’avait pas fait.
 
Lors de la défaite contre Fenerbahçe, Marc Coucke lui a annoncé qu’il allait lui mettre une personne au-dessus de lui avec une expérience internationale ce qu’il a accepté. Mais il n’a plus été consulté par la suite que ce soit sur les transferts ou sur l'entraîneur. Il n’a pas été mis au courant de l’arrivée de Fred Rutten et il n’a jamais discuté avec Frank Arnesen.
 
Il a revu Marc Coucke après son licenciement lors de la rencontre des playoffs 1 entre Bruges et les mauves où il était présent en compagnie de Patrick De Koster avec qui il travaille à présent et ils se sont salués. Il n’a pas remis les pieds à Anderlecht depuis qu’il est parti et c’est Patrick De Koster qui se charge de proposer des joueurs aux mauves.
 
Il ne comprend pas qu’on lui reproche son mercato, il en veut pour preuve que depuis cela ne va toujours pas mieux dans le club. Thomas Didillon a qualifié Anderlecht pour les PO1, ses prestations moindre en PO1 sont du au fait que la direction mauve n’était pas satisfaite de lui.
 
Antonio Milic ne s’est jamais senti soutenu à Anderlecht car il venait d’Ostende tout comme Knowledge Musona qui n’a jamais reçu sa chance selon lui. Ognjen Vranjes était un bon joueur mais il était fou ajoute-t-il. Bubacarr Sanneh était perdu à son arrivée selon son agent, il précise qu’il ne voulait pas donné huit millions d’Euros mais que Marc Coucke a géré ce dossier lui-même.
 
Il continue en déclarant qu’il n’aurait pas pris James Alexander Lawrence mais qu’il aurait fait confiance à Hannes Delcroix et Abdul Karim Dante. Yevhen Makarenko n’était pas mauvais selon lui et il était dans les cordes financièrement, il assume par contre les transferts de Kristal Abazaj et Luka Adzic.
 
Landry Dimata et Ivan Santini ont beaucoup marqué en début de saison mais la blessure d’Elias Cobbaut a tout changé, Kenny Saief n’a jamais été en mesure de reprendre son rôle. Le salaire actuel d’Adrien Trebel est du au fait d’une clause dans son contrat qui l’autorisait à partir pour six millions que l’ancienne direction aurait caché à la nouvelle et donc pour empêcher cela, il lui a été offert ce salaire hors norme !
 
Il continue en ajoutant que les clauses de treize ou quatorze contrats ont été caché par l’ancienne direction dont celle de prêts (Thelin, Leya Iseka, Doumbia, Roef … etc). Les salaires de Lukasz Teodorczyk, Josué Sa et Alexandru Chipciu étaient aussi assez conséquents sans parler de la location d’Henry Onyekuru qui est entré en conflit ouvert avec le coach.
 
Il aurait souhaité avoir les renforts suivants : Bjorn Engels, Vadis Odjidja et Alexander Isak  mais Hein Vanhaezebrouck a refusé les trois solutions ! Awoniyi a aussi été sondé mais Liverpool l’a placé à Gand car le club anglais craignait qu’il n’ait pas de temps de jeu vu le début de saison de Landry Dimata et Ivan Santini.
 
Il regrette de ne pas avoir été plus dur dans certains dossiers, il aurait du donner plus son avis. Il conclut en revenant aussi sur le dossier Joma, le contrat avec Adidas arrivait à sa fin et il n’a fait que soumettre la proposition de Joma, il constate que ce sont les plus beaux maillots d’Anderlecht depuis vingt ans !

Source: La Dernière Heure (Yves Taildeman)



anderlecht-online forum