Les humeurs du Bomber. Un p'tit coup d'œil en Champions league!

VENDREDI, 6 MAI 2022, 00:13 - Bomber
Anderlecht-Online No Image Found

OPINIONS Depuis la création de cette rubrique, il y a 8 ans, je ne suis pratiquement jamais sorti de la sphère mauve.
Alors que nous sommes censés supporter le même club, il est déjà tellement périlleux d'aborder l'actualité anderlechtoise sans susciter des réactions épidermiques, voire agressives ou carrément virulentes que je préfère m'abstenir de commenter ce qui se passe sous d'autres cieux.
Une fois donc n'est pas coutume, je vais me risquer à déroger à cette règle que je m'impose en général pour aborder très brièvement la Champions league.
 

Afin d'être transparent et d'éviter toute ambiguïté, je préciserai que mon seul vrai et unique club, c'est le RSCA. Et comme je me plais à le souligner régulièrement, je suis d'une génération qui voyait Anderlecht capable de rivaliser avec le Real, le Barça, la Juve, Liverpool ou le Bayern. Point besoin, donc, d''être fan des Mauves en Belgique et d'un « grand club » en Europe.
Toutefois, j'ai toujours adoré Liverpool et j'ai eu la chance d'assister en VIP, il y a dix ans, à une rencontre de la Liga à Barcelone. C'était la plus belle période des Catalans qui, outre Messi, comptaient en leurs rangs les Iniesta, Xavi, Sanchez ainsi que Carles Pujol, le capitaine emblématique à cette époque.
Ce soir-là, la Pulga livra une prestation phénoménale qui fit titrer la presse « AVE MESSI » le lendemain et, sans devenir fan pour autant, je suis devenu sympathisant des Blaugranas.

Comme mon fils soutient le Real, c'est assez mouvementé entre nous quand a lieu le Classico. Le vrai, pas la pâle copie que nous avons en Belgique.
Le Real, parlons-en, a été sacré champion ce weekend sans être éblouissant, mais en profitant des saisons catastrophiques du Barça et de l'Atletico et en pouvant compter sur Courtois et Benzema, deux joueurs exceptionnels, capables de sauver des rencontres à eux seuls. Barcelone a eu la maigre consolation d'humilier les Madrilènes 0-4 à Bernabeu il y a quelques semaines, mais cela n'a pas empêché les Mérengués de survoler la compétition nationale et de se qualifier pour la finale de la Champions league.

Voilà donc le Real en finale après avoir été malmenés comme jamais au cours de leurs trois dernières confrontations.
Objectivement, je n'avais jamais vu le Real archi dominé de la sorte et donnant l'impression d'être un petit club opposé à un ogre européen.
Pourtant, avec bien entendu des nuances propres à chaque situation, les Espagnols ont retourné des situations totalement désespérées.

Chance hallucinante ou maîtrise phénoménale ?
Je sais que je vais toucher un point particulièrement sensible qui ne suscitera pas une adhésion totale, mais pour moi, Madrid a bénéficié dans cette compétition d'une accumulation de circonstances chanceuses comme je ne me souviens pas en avoir vu dans le foot.
MAIS ! Et ce mais a une importance capitale, je tire un grand coup de chapeau au Real pour le jusqu'au boutisme de ses joueurs qui, à l'opposé de ceux du PSG, constituent une véritable équipe de guerriers qui ne lâchent rien. Et cela, ce n'est ni du bol ni un hasard.

Vous me croirez ou non, mais à la 85ème minute, alors que City venait de rater deux occasions énormes, j'ai dit à mon fils que Le Real allait mettre deux buts avant la fin du temps réglementaire et en marquer un troisième dans les prolongations.
J'aurais dû parier toutes mes économies sur ce coup-là !
A la place de Liverpool, je déclarerais forfait, car les Reds doivent se dire qu'ils subiront le même sort que leurs rivaux de Chelsea et City.
Connaissant la mentalité des Liverpuldiens (oui, ça sonne bizarrement, mais c'est le nom des habitants de la ville des Beatles), je pense plutôt qu'ils vont mettre tout en œuvre pour déjouer le sort que les Madrilènes ont réservé à leurs derniers adversaires européens.
 

Source: © Source interne



anderlecht-online forum