End of an era

U18: la Belgique impuissante face à l'Allemagne 0-3

MARDI, 14 MAI 2019, 20:54 - purpleketje
Logo Anderlecht-Online

MATCHS - JEUNES En début d'après-midi au centre national de football à Tubize, l'Allemagne n'a pas trop rencontré de difficultés pour venir à bout de nos Diablotins. Bien organisés, costauds dans les duels et réalistes devant le but, les Allemands ont alimenté le marquoir à 3 reprises(mi-temps 0-1). La Belgique trop brouillonne et bien trop timide devant le but des visiteurs n'a pratiquement pas inquiété le portier de Hoffenheim. 

Les joueurs de Wesley Sonck manquaient cruellement de cohésion et n'ont jamais combiné à bon escient, accumulant de nombreuses mauvaises passes. Même en face à face, les Diablotins n'ont pas pu faire la différence pour mettre en défaut la défense de la Mannschaft. 

Ne jouant aucune compétition mais uniquement des rencontres amicales, les U18 ne disposent pas des mêmes rencontres à enjeu que les U17 et U19, ce qui peut expliquer certaines choses. 

Au niveau des joueurs du RSC Anderlecht, l'entraîneur avait aligné au coup d'envoi le capitaine Lucas Lissens en défense centrale, Antoine Colassin en médian récupérateur et Loic Masscho au back gauche. Ils ont tous les trois disputé l'intégralité du match. Pour la seconde période, Halim Timassi est monté au jeu sur l'aile droite, et Lissens et Colassin sont montés d'un cran sur l'échiquier belge. 

Le capitaine belge a livré une bonne rencontre, démontrant son bon placement et ses interventions judicieuses face aux attaquants. Toujours très calme, il a tenté de trouver des solutions pour alimenter la ligne médiane ou la division offensive bien discrète. 

Antoine Colassin, aux trois poumons, s'est battu durant 90 minutes pour conquérir et arracher les ballons. Toute cette énergie dépensée a sans doute perturbé son jeu offensif. 

Loic Masscho a joué un match correct, tout en tenant compte qu'il est droitier et que Sonck l'a aligné à gauche. Évoluant à cette place assez couramment à Anderlecht, on peut quand même se poser la question si poursuivre dans cette voie en équipe nationale est lui rendre service surtout face au top européen.  

Dans un contexte difficile, en montant à la 46', Halim Timassi n'a pas pu apporter à l'équipe ce qu'il parvient à développer la plupart du temps sous la houlette du duo Ouahbi-Stassin à la RSCA Academy. 


 

Source: © Source interne



anderlecht-online forum