End of an era
Phóenix semper pérvivet

Stockman, Jacky Stats

Jef Mermans n'avait pas jamais quitté le Parc Astrid quand Anderlecht lui trouva un successeur. Le garçon répondait au nom de Jacky Stockman. Au ASSA Renaix, sa ville natale, c'était un athlète complet: il était champion de Belgique en scolaire au 100 et 300 mètres. Il débuta sa carrière footballistique chez les rivaux du FC Renaix. Il était rapide, et même s'il était moins doué techniquement que d'autres, il put parfaitement s'entendre à l'époque avec Van Himst, Jurion et les autres. Il disputait son premier match avec l'équipe nationale en 1958 et collectionna 32 sélections jusque 1967. Entretemps, il décrocha le titre de meilleur buteur en 1961-1962 avec 29 buts en 30 matchs.

Moins d'un an plus tard, il connaissait son heure de gloire lors de l'écrasante victoire 5-1 en 1963 au Heizel contre le Brésil, équipe championne du monde. Il trouva le chemin des filets à 3 reprises ce jour là. L'après-midi avant le match, il avait été contraint de comparaître devant le Comité Sportif de l'Union qui lui avait infligé une suspension de 3 semaines en rapport avec la compétition. Au Brésil pour le match retour, il fut accueilli tel un héros, mais la revanche avait un goût amer: victoire 5-0 des Brésiliens. Pele, absent au match aller, se trouvait cette fois sur la pelouse.

En 1964-1965, on lui attribua le surnom 'Zorro' après son deuxième exploit. Sur la scène européenne, Anderlecht avait remporté 1-0 le match aller contre Bologne mais au retour, les Bruxellois étaient éliminés à quelques minutes de la fin (2-0). Mais c'était sans compter sur Stockman! La décision finale fut prise suite à un test-match, remporté par Anderlecht au pile ou face.

Quand il sentit à l'âge de 28 ans la concurrence de Jan Mulder, il partit au Club Liégeois. Il rejoua encore au Sporting lors de la saison 1972-1973, une saison récompensée d'une solide campagne européene et d'une Coupe de Belgique.