End of an era
Phóenix semper pérvivet

Munaron, Jacky Stats

En 1974, aussi bien Anderlecht que le Standard mettaient la pression sur le FC Dinant pour transférer le talentueux gardien Jacky Munaron. Anderlecht remporta la bataille, notamment grâce la formation des jeunes qui avait séduit les parents de Munaron. Finalement, le gardien aux cheveux blonds débarquera quand même à Sclessin, 18 ans plus tard en tant que doublure de Gilbert Bodart.

A 18 ans, il faisait donc ses débuts dans l'équipe de base en remplacement de Jan Ruiter, blessé au visage et donc indisponible. A l'époque, il vivait dans un appartement près du stade. En plus de Ruiter, il devait aussi faire concurrence à Leen Barth, deuxième gardien de but. Il dut attendre environ 4 ans avant de pouvoir s'assurer de son numéro 1 à Anderlecht. Suite à une nouvelle indisponibilité de Ruiter, il fit ses débuts également sur la scène européenne lors de la Coupe des Coupes. Quand Anderlecht remporta la finale en 1976, il était sur le banc. Le tour précédent avait pour lui un goût amer car il reçut une bouteille venant des tribunes sur le visage.

Lorsque Raymond Goethals décida de remplacer Jan Ruiter, il préféra choisir un autre Néerlandais, Nico De Bree qui venait du RWDM. De Bree était l'incontestable numéro 1, mais quand il fut victime d'un accident de la route quelques mois plus tard, Goethals perdit sa confiance en lui. Jacky reçut sa chance et se fit complétement remarquer lors de deux matchs amicaux à l'étrnager, où il se fit même exclure. A l'Ajax, il avait toutefois arrêté 4 pénaltys sur 5 et manqua d'un cheveu d'être élu meilleur gardien du tournoi.

Plus tard, il dut encore composer avec la concurrence de De Bree et de Friedrich Koncilia, gardien de l'équipe nationale autrichienne. Avec Ivic comme entraîneur, tout le monde lui faisait confiance. Sous Van Himst, il disputa tous les matchs de Coupe UEFA remportée contre Benfica en 1983. Durant la campagne européenne suivante, il reçut à nouveau un objet venant des tribunes lors d'un match à Lens. Suite à ce coup sur la tête, il ne vit pas le ballon entrer dans ses filets. Cette année-là, il perdit la finale de Coupe d'Europe contre Tottenham après les prolongations et les tirs aux buts. Après le passage de George Leekens, il resta encore quand Goethals reprit les affaires en mains, mais partit après la saison 1988-1989 au FC Liège où il passa trois saisons. Il joua son premier match avec les Diables Rouges en 1982 contre l'URSS à la Coupe du Monde en Espagne, son dernier match en 1986 au Luxembourg.